Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vivisection d'hippie de merde

Publié le par Gozu

T'écoutes et surtout tu fermes bien ta gueule

Vivisection d'hippie de merde

 

Tu ne seras plus qu’une chose, ton passé même te semblera une immonde raclure dégueulasse, et tu iras pourrir ton futur. Tu ne seras plus que la prostitué de ta propre existence, mendiant le moindre effort, suppliant la moindre miette de compassion.

 

 

Mais tu n’auras rien.

 

 Plus personne ne se retournera sur ton passage, et l’endroit le plus glauque au monde te vomira de dégout suranné.

 

Et tu rôderas là, entouré d’être bouillants d’une rage increvable, des feux se propageant partout, et tout ton peuple remplissant la bouche ardente de toujours plus de sacrifice.

 

Tu hurleras ta démence, la nuit, au milieu des danses et de l’alcool, après avoir terrassé ton rival de tes cornes.

 

 

Et tu pisseras le lendemain comme on oublie la veille.

 

 

Je te vois sourire, c’est normal. Comment après, pendant, avant tout cela, pourrais-tu prendre quique ce soit au sérieux ? C’est une vie lâche faite de souffrance que tu ne désires pas, de passion ardente que tu ne choisis que par dépit,

 

d’ados attardés qu’on te force à aduler, de puissants terriens qui t’agenouille et te font creuser les tripes de la terre toujours plus profondément, pour se repaître finalement sur ta carcasse.

 

 

Comment pourrais-tu les prendres au sérieux ?

 

 

 

 

Les dieux modernes se rient de toi.

 

 

T’affiche chaque jour leur suprématie à travers des pubs qui t’agacent chaque jour un peu plus, raillantes, humiliantes, peignant d’une mauvaise peinture des pantins macabres supposés représenter ton espèce dans ce qu’elle a de meilleur.

 

 

 

Ils te provoquent

 

 

 

 

et tu te tais.

 

Tu patiente

 

 

en serrant les dents.

 

 

(c'est un vieux texte que j'ai retrouvé derrière mes chiottes)